La rosacée est une affection de la peau qui se traduit par l’apparition de plaques rouges sur les joues, le front, le nez et le menton.

Au début on constate que les rougeurs sont chroniques, puis la maladie évolue et on constate qu’elle peut devenir permanente.

L’apparition de la rosacée se fait généralement chez les personnes entre 20 et 70 ans, même s’il apparait que les personnes de 30 à 50 ans ayant la peau et les yeux clairs sont le plus atteint, de même la maladie se développe visiblement plus facilement chez la femme.

Longtemps appelée l’acné rosacée, cette affection n’a pourtant rien à voir avec l’acné traditionnelle. Bien au contraire,  lors de son apparition on ne constate aucun point noir ou bouton blanc. Il s’agit de deux problèmes bien distincts.

rosacée prévention et traitements

Les causes de la rosacée

Actuellement des études sont toujours en cours afin de trouver les causes de cette maladie.

En effet bien que les causes ne soient pas connues, on peut déjà exclure que la rosacée soit selon certaines croyances due à l’alcool.

Bien que la consommation de celui-ci puisse aggraver cette affection.

D’après les recherches actuellement menées on peut tout de même en déduire que la rosacée est en partie due :

  • A un facteur héréditaire
  • A une réaction excessive de la peau au soleil
  • A des bactéries ou à des acariens
  • A un désordre immunitaire
  • A une sur activité des vaisseaux sanguins au niveau du visage.
  • On constate que les personnes originaires du nord de l’Europe sont plus touchées ainsi que la population féminine.

De nombreuses affections de la peau peuvent éventuellement faire penser à la rosacée, comme par exemple des réactions à certaines crèmes ou des maladies dermatologiques.

Voilà pourquoi il est important de consulter votre médecin, afin d’être sur du diagnostic.

Symptômes de la rosacée

rosacée

En règles générale, les symptômes sont :

  • Une peau sèche avec des sensations de brulures.
  • Des bouffées de chaleur
  • Une tendance à rougir sur le visage généralement après les repas, selon les températures ou les émotions
  • Des plaques rouges
  • Des petits boutons rouges remplis de pus sur certaines parties du visage
  • Des gènes au niveau des yeux tels que sécheresse, irritation, yeux rouges

Cela dit il est constaté que la maladie n’évolue pas de la même façon sur les différentes personnes. Il a donc été observé différents stades, que l’on a appelé sous types :

Rosacée érythématotélangiectasique

  • Apparition de rougeurs sur le visage et le cou après les repas, la consommation d’alcool, l’absorption de boissons chaudes ou un changement de température. Ses manifestations disparaissent au bout de quelques minutes.
  • Apparition de vaisseaux sanguins principalement sur les joues et les ailes du nez que l’on appelle des télangiectasies ou de la couperose.
  • Sécheresse de la peau avec inconfort et sensation de picotement.

Rosacée papulopustuleuse

  • Apparitions de boutons rouges et remplis de pus
  • Les vaisseaux sanguins restent visibles
  • Les rougeurs s’installent de manière régulière sur le centre du visage.

Rosacée phymateuse

Les différents symptômes s’affichent de manière plus marquée et on peut constater  que la peau devient plus épaisse mais surtout le nez peut se retrouver déformé, on appelle cette déformation la rhinophyma, sa guérison nécessite une intervention chirurgicale.

Rosacée oculaire

Comme son nom l’indique ce sous type de rosacée touche particulièrement les yeux et on constate généralement qu’il intervient peu de temps avant l’apparition des symptômes cutanés.

Elle se caractérise par une sécheresse excessive des yeux, une hypersensibilité à la luminosité, ainsi qu’une inflammation de la paupière.

Cette variante peut entrainer en cas d’aggravation de graves complications et une diminution de la vision.

Prévention de la rosacée

prévention rosacée

Les causes n’étant pas réellement définies il est assez difficile de se prémunir contre la rosacée.

Cependant on peut prendre quelques mesures afin de ne pas aggraver la situation :

  • Oubliez par exemple l’exposition à certaine heures au soleil et de manière excessive. Dans le cas contraire penser à bien se protéger des effets du soleil.
  • Éviter d’ingérer des aliments qui peuvent dilater la peau comme par exemple : le café, l’alcool, les plats trop épicés…
  • Faire une croix sur les saunas et hammam
  • Dans la mesure du possible éviter les situations trop stressantes
  • Éviter un maximum les produit esthétiques et crèmes en tout genre
  • Ne sortez pas dans des conditions trop extrêmes : température trop froide, vent violent, temps neigeux etc.….

Traitement de la rosacée

Les différents traitements ne permettront pas forcément d’éradiquer complètement la rosacée.

Cependant le traitement vous permettra dans certain cas de diminuer clairement les effets, mais il est nécessaire de s’armer de patience car généralement les traitements montrent leur efficacité au bout de quelques semaines et dépendent de la réactivité de chacun.

  • Finacea : est un gel à appliquer 2 fois par jour sur les zones atteintes à base de d’acide azélaïque, dont les effets sont constatés au bout d’environ 4 semaines.
  • Efracea : est un médicament à prise orale unique, il combat la bactérie responsable de la rosacée et permet ainsi de soigner les effets de celle-ci.
  • Metrogel : ce gel à base de métronidazole, permet d’alléger sensiblement les symptômes de la rosacée. Il s’applique deux fois par jour.
  • Rozex : est disponible sous deux formes soit en crème soit en gel et est à base de métronidazole. Appliqué directement sur les zones infectées il permet de lutter contre la bactérie et de réduire les inflammations.

Il est à noter que la chirurgie peut permettre de réduire voir d’éliminer certains symptômes disgracieux de la rosacée.

Il est donc important de voir avec votre médecin quel type de solutions doivent être envisagées.

D’après les dernières données il semblerait qu’en France 4 millions de personnes soit touchées par la rosacée.

Cependant, environ 160000 personnes seraient suivies pour cette maladie car beaucoup ne savent pas qu’ils en sont atteints et donc ne consultent pas.

Bien comprendre la rosacée pour se soigner avec un traitement efficace adapté
5 (100%) 1 vote